07/10/2008


Alain Gautier - La régularité n'a pas suffi

Dimanche dernier le rideau est tombé sur le Challenge Julius Baer 2008, le championnat de Décision 35, petit catamaran surtoilé du Lac Léman. Le Grand Prix Beau-Rivage Palace, épilogue de ...

... la saison 2008, n'a pas permis au Team Foncia de l'emporter au général cette année. Deuxième derrière Alinghi, Alain Gautier revient sur les moments clés du championnat et dresse le bilan de cette nouvelle saison en D35 pour le Team Foncia. Malgré la déception, Alain Gautier souligne la belle régularité en termes de résultats sur les 8 épreuves courues cette saison. Le skipper breton évoque également la suite, avec son implication comme consultant sur la Coupe de l'America et le Vendée Globe. 

Pouvez-vous revenir sur le Grand Prix Beau-Rivage Palace, dernier rendez-vous de la saison ?

« La problématique était simple. Pour gagner le Challenge Julius Baer, il nous fallait pas mal d'éléments favorables. Connaissant la régularité d'Alinghi, on savait que ce serait très difficile. Du coup, nous sommes arrivés sereins tout en sachant qu'on ne pouvait pas se faire rejoindre par le troisième. On a donc essayé de naviguer propre et de gagner ce dernier Grand Prix. Le vendredi, les conditions étaient assez musclées et nous nous sommes classés deuxième et premier des deux manches. Alinghi fait de son côté des places de troisième puis de deuxième mais est également passé très près d'un chavirage. Cela nous a montré que tout était possible et qu'il fallait continuer sur notre lancée. Hélas, le samedi a quasiment tourné à la déroute. Nous avons fait deux places de neuvième, ce qui ne nous était jamais arrivé en D35. Le dimanche, les conditions n'ont permis de faire qu'une seule manche où nous nous classons à la troisième place, mais la « messe était dite ». 

Quel bilan tirez-vous de cette saison en D35 ?

« Pour nous, cette deuxième place est un peu décevante puisque l'on visait la première. On espérait continuer la progression après la troisième place de 2006 et la deuxième de 2007. Cette année nous ne régressons pas. Second, ce n'est pas si mal car on se heurte à Alinghi qui est mené par un équipage 100% professionnel avec des gens de la Coupe de l'America. On n'a tout de même pas à rougir. Il nous a manqué un petit brin de réussite sur le Bol d'Or, qui est selon moi le tournant de la saison. Je crois que l'on perd ce Challenge Julius Baer sur les derniers bords du Bol d'Or. A mi-parcours, nous étions deuxièmes et Alinghi huitième... à l'arrivée ils terminent trois places devant nous. La différence de point est énorme (ndlr. 9 points). » 

Une deuxième place qui ne doit pas faire oublier la belle régularité dont vous avez fait preuve lors de ce Challenge Julius Baer 2008...

« Effectivement, notre plus mauvais résultat sur huit Grands Prix est une 5ème place. Cela fait de nous le bateau le plus régulier de la flotte. L'année dernière lorsqu'Alinghi nous avait battus, c'est ce qui avait fait la différence. Nous avions retenu la leçon. Alinghi a été un petit peu moins régulier avec une dixième place mais ils ont été un petit cran au dessus de nous sur les autres Grands Prix. Finalement, malgré les 8 points d'écart au classement final du Challenge Julius Baer 2008, la différence entre Alinghi et nous est très faible. » 

Quel regard portez-vous sur le niveau de la concurrence cette année par rapport aux saisons précédentes ?

« On peut dire qu'il y a 4 bateaux qui sortent du lot : Alinghi, Okalys, Zen Too et FONCIA. Derrière, cela a été un peu plus difficile même si il y a parfois des équipages qui s'immiscent dans les 4 premiers, comme Ladycat, qui a fait de belles courses. Indéniablement, le niveau global a augmenté malgré ces petits écarts. Il faut également bien comprendre comment navigue Alinghi, avec quels moyen et avec quelle manière de travailler. Nous n'en sommes pas là, nous n'avons pas cette structure à notre disposition. Il ne faut pas non plus chercher d'excuses, mais c'est un ensemble. Nous allons analyser tout cela pour revenir en 2009 avec encore plus d'ambitions pour se donner à fond. » 

Avant de reprendre la saison de D35 en 2009, quels sont vos projets futurs ?

« Je suis toujours en contrat avec le Team Alinghi en attendant d'avoir du nouveau sur la Coupe de l'America. Ce retard sur le calendrier initial m'a laissé une porte ouverte pour travailler avec le Vendée Globe en tant que consultant sécurité. De fait, à partir de début novembre je serai en contact très étroit avec cette magnifique course à laquelle nous allons avoir droit. Mon rôle sera plutôt celui d'un porte-parole. Comme il y a 4 ans, j'aiderai le directeur de course, Denis Horeau, pour expliquer au grand public ce qu'il se passe en mer pour les skippers. » 

Classement final du Challenge Julius Baer 2008 :
1 Alinghi
2 Foncia
4 Okalys
3 Zen Too
5 Cadence
6 Julius Baer
7 Ladycat
8 Zebra 7
9 Smart home
10 Romandie.com 

La moins bonne course qui est supprimée lors du classement final 

# 1 : Grand Prix Chopard
# 2 : Open de Rolle
# 3 : Genève-Rolle-Genève
# 4 : Bol d'Or Mirabaud
# 5 : HP Cup La Réserve - Genève
# 6 : Open de Versoix
# 7 : Open du Yacht Club
# 8 : Grand Prix Beau-Rivage Palace 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter