19/09/2010


Alain Gautier - Le Team Foncia 3ème du Challenge Julius Baer 2010

En terminant 10ème du Grand Prix Corum disputé ce week-end en rade de Genève, le Team FONCIA voit s’échapper la victoire au Challenge Julius Baer 2010 au profit de Banque Populaire.

Alain Gautier et ses coéquipiers se classent 3ème au final, derrière Alinghi (2ème) auteur d’une fin de saison parfaite (3 victoires sur les 3 derniers Grand Prix). 

Ce week-end à Genève, Alain Gautier et ses compères n’avaient pas le choix. Classés deuxièmes, 1 point derrière les leaders Banque Populaire, ils se devaient de remporter le Grand Prix Corum, 8e et dernière épreuve de la saison 2010 des D35 pour espérer enlever le classement général. Vendredi matin, cet exploit était mathématiquement à leur portée. Mais faute de vent, tout s’est joué sur la seule journée de samedi où 5 manches ont pu être courues. Dans une bise soutenue (ndr : 18-20 nœuds) au départ puis faiblissante dans la deuxième remontée au près de la 3ème manche, l’équipage de Banque Populaire, bien déterminé à décrocher sa première couronne sur le circuit et celui d’Alinghi, qui a superbement navigué et a tout donné pour la deuxième place, ont tout fait pour empêcher le Team Foncia de gagner. 

« Malgré le résultat, notre plus mauvais sur un Grand Prix dans le Challenge depuis que nous y participons, ce fut une très belle journée de régate. Avec du vent et du jeu. Nous savions que cela ne serait pas facile et que Banque Populaire viendrait nous chercher dès le début. C’était ce qu’ils devaient logiquement faire. Nous réalisons une belle première manche, en parvenant à contrer leurs attaques. Par la suite, nous passons à côté de notre sujet… Il ne faut pas se le cacher : on n’a pas été bons ! Nous aurions pu chercher à défendre notre deuxième place mais ce n’était pas notre stratégie. Il fallait attaquer, terminer 1er ou 2ème du Grand Prix et que Banque Populaire ne termine pas devant nous », analyse Alain à l’issue de cet ultime rendez-vous en D35. 

C’est forcément une déception pour Alain et son équipe qui ont pourtant dominé cette saison lacustre en remportant les deux premiers Grand Prix et en occupant la tête du classement général jusqu’à la 6e épreuve ! En 2010, ils visaient en effet la victoire qui leur manquait après 4 années systématiquement placés sur le podium. Mais grâce à deux victoires de manches dans ce Grand Prix Corum, c’est Banque Populaire qui décroche le titre tant convoité. Félicitations à Pascal Bidégorry et son équipe qui méritent amplement cette victoire tant leur régularité, digne des plus grands horlogers suisses, fut impressionnante cette saison. 

« Déçus ? Oui et non car lorsque que l’on navigue comme nous l’avons fait aujourd’hui, on ne peut pas prétendre à la victoire. Mais nous n’avons pas à rougir. On a toujours respecté l’esprit de la série dans la préparation de chaque saison. Alinghi fait une très belle fin de saison et Banque Populaire a mis tous les moyens pour parvenir à décrocher ce titre. A nous de nous adapter la saison prochaine pour être encore plus compétitifs » conclut Alain. 

Classement final du Challenge Julius Baer 2010 :
1. Banque Populaire - 15 pts
2. Alinghi - 17 pts
3. Foncia - 20 pts
4. Zoulou - 27 pts
5. Nickel - 33 pts
6. Okalys-Corum - 35 pts
7. Julius Baer - 36 pts
8. Ylliam - 38 pts
9. Ladycat - 42 pts
10. Zen too - 48 pts
11. Veltigroup - 51 pts
12. Zebra 7 - 68 pts 

Classement du Grand Prix Corum :
1. Alinghi – 5 pts
2. Banque Populaire – 13 pts
3. Julius Baer – 15 pts
4. Zoulou – 17 pts
5. Ylliam – 21 pts
6. Okalys-Corum – 23 pts
7. Veltigroup – 25 pts
8. Ladycat – 27 pts
9. Nickel – 29 pts
10. Foncia – 30 pts
11. Zen Too – 32 pts
12. Zebra 7 – 35 pts 

L’équipage 2010 de FONCIA en D35 :
Alain Gautier : skipper et barreur
Jean-Christophe « Kinou » Mourniac : tacticien
Jérôme Teillet : équipier d’avant
Antoine Gautier : pied de mât
Jacques Guichard : réglages
Christophe Lassègue : réglages 

Caractéristiques techniques du D35 :
Ces catamarans de 35 pieds – la présence de la coque centrale n’est là que pour tenir la structure, notamment le mât - conçus comme des monotypes high tech, sont des voiliers surpuissants répondant parfaitement aux conditions lémaniques. Dès 5 à 6 nœuds de vent, les bateaux naviguent sur une coque et aucune régate n’est envoyée au delà de 22 nœuds de vent. Sensations et figures libres garanties… 

Architecte : Sébastien Schmidt
Longueur de la coque : 10,81 m (35 pieds)
Longueur hors tout : 14,95 m
Largeur hors tout : 8,74 m
Déplacement : 1.200 kg
Surface grand voile : 81,6 m²
Surface solent : 40,7 m²
Surface foc : 21 m²
Vitesse maxi : 30 nœuds
Nombre d'équipiers : 5 (minimum) – 6 hommes ou 7 femmes (maximum) 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter