18/12/2014


Alain Thébault / Hydroptère - Vitesse et légèreté

La semaine dernière, Alain Thébault et son équipe ont reçu Lars Abromeit, journaliste de GEO Magazine, à bord de l’Hydroptère entre Los Angeles et les îles Catalina.

Auteur d’un reportage de 10 pages sur Alain, l’Hydroptère et leur esprit pionnier*, notre ami allemand a pu découvrir la joie de voler à 3 mètres au-dessus de la surface de l’eau, simplement en y égratignant la surface. Première navigation, de nuit et à 31 nœuds ! 

Hydroptere / Paul Bessereau 

Alain Thébault : "Pendant nos navigations, nous avons eu la chance de rencontrer deux baleines et d’être escortés par des dauphins. Hélas, nous avons aussi pu constaté la présence de nombreux déchets flottants en plastique, pas seulement liés au tsunami." 

C’est grâce au concours de deux entreprises californiennes, Finesse Solutions et Shasta Crystals, que l’Hydroptère navigue de nouveau. Basé à Los Angeles, son port d’attache depuis deux ans, l’objectif sportif reste le record de la transpacifique, prévu d’ici le printemps. En parallèle, Dassault Systèmes poursuit les études du successeur de l'Hydroptère. Ce géant de la 3D finance et réalise ces nouveaux développements sur Catia V6, avec l’aide de nos papés**. L’objectif est de concevoir un projet destiné à franchir la barrière des 80 nœuds à la voile (150 km/h). 

Eric Tabarly et Paul Ricard on été les précurseurs des bateaux qui volent, donnant naissance au premier trimaran équipé de plans porteurs (Paul Ricard). Aujourd’hui, Alain Thébault, jeune complice à l'époque du Marin de légende à bord de Pen Duick et Paul Ricard, est très préoccupé par la pollution grandissante des océans, notamment le Pacifique où stagne une plaque de déchets flottants de la superficie du Texas. Accompagné par Patricia Ricard, petite-fille de Paul Ricard, ils poursuivent ensemble cette aventure avec l'Hydroptère, dans un souci de protection des océans. Pour la Présidente de l’Institut Océanographique Paul Ricard, « il faut devenir léger sur la planète. » 

* à paraître dans le numéro de GEO Magazine de mars 2014 

** fidèles ingénieurs retraités bénévoles de Dassault Aviation et d'Airbus, pionniers des bateaux qui volent aux côtés d'Alain 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter