12/05/2007


Stanislas Maslard - Toute de L'Equateur Matando Congo, Stanislas en approche de l'arrivée

Stanislas Maslard à deux heures d'une première grande victoire océanique.

Le jeune skipper Havrais et ses deux compagnons, le Caennais Marc Lepesqueux et le Guadeloupéen d'origine Congolaise Philippe Fiston, sont à deux heures d'une superbe victoire dans la seconde édition de la Route de l'Equateur. Les trois hommes embarqués sur leur Jumbo 40 "Région Guadeloupe", un monocoque de 12,40 mètres, n'étaient ce matin au pointage de 5 heures 48 heure française, qu'à une dizaine de milles de l'arrivée à Pointe Noire au Congo-Brazzaville après 26 jours et 15 heures de course. Florence Arthaud bien revenue à la seconde place est toujours à plus de 40 milles de leur tableau arrière. Une énorme effervescence attend sur place les concurrents. 

La Route de l'Equateur est une course réservée aux monocoques de la toute nouvelle Classe 40. 8 équipages s'étaient élancés de Marseille le 15 avril dernier pour un long périple de 4.500 milles (8.000 km) d'Atlantique Nord et Sud, avec le long contournement de la corne de l'Afrique, le franchisement du pot au Noir et de l'Equateur avant une traversée du Golfe de Guinée au près face aux alizés de Sud Est. 

Maslard et ses deux compères ont mené la course quasiment de bout en bout, ne laissant que brièvement à hauteur de la Mauritanie le commandement à Philippe Monnet. Face à une opposition de qualité composée de routiniers de la course au large tel Florence Arhaud, Patrice Carpentier ou Philippe Monet, mais aussi de jeunes loups de la course au large, Antoine Carpentier ou Jean Pierre Nicol, l'équipage Normando-Guadeloupéen a fait preuve d'une maîtrise étonnante dans leurs choix de route et dans leur capacité à trouver de la vitesse quelles que soient les conditions extrêmement variées rencontrées sur ce parcours très complexe. 

Stanislas Maslard, 26 ans, toujours en recherche de budgets et de partenaires pour construire son propre projet dans cette jolie classe des 40 pieds en pleine expansion (41 bateaux sont d'ores et déjà inscrits pour la prochaine transat Jacques Vabre au Havre-départ 3 novembre). Stan Maslard espère que ce succès annoncé l'aidera à être au départ de cette classique vers salvador de bahiadepuis sa ville natale. 

Pour la petite histoire, Le Havre est jumelé avec Pointe Noire. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter