20/11/2007


Victorien Erussard - Laiterie de Saint-Malo à 24 heures de l'arrivée

Une nouvelle fois Laiterie de Saint-Malo ne sera pas parvenu à croquer Crêpe Whaou !. Franck-Yves Escoffier et Karine Fauconnier viennent de ...

... remporter la huitième édition de la transat Jacques Vabre sur leur trimaran dernière génération. Victorien Erussard et Fred Dahirel sont attendus à Bahia, demain en fin de journée. Ils devancent le troisième, Croisières Anne Caseneuve, de plus de 400 milles. 

Après 15 jours 22 heures 27 minutes et 37 secondes de course, à la vitesse moyenne théorique de 11,35 noeuds, Franck-Yves Escoffier et Karine Fauconnier ont coupé la ligne d'arrivée de la Transat Jacques Vabre à 11 heures 29 minutes et 39 secondes (heure française). Au même moment, Laiterie de Saint-Malo se débat, au près, dans un alizé qui lui a fait faux bond. « Nous attendions à de l'alizé Est-Sud-Est à la sortie du Pot au Noir, rappelle Victorien Erussard. Avec ce vent là, nous aurions eu moyen de batailler avec Franck-Yves. Des conditions qui auraient permis de lancer une dernière offensive et qui nous auraient peut-être permis de bousculer le bastion Whaou !. Seulement, à notre sortie, nous avons touché du vent de secteur Ouest-Sud-Ouest, qui nous a obligé à tirer des bords jusqu'à la nuit dernière dans une mer formée. Des conditions très proches de celles que l'on rencontre habituellement au Cap Finisterre. Du coup ce n'était pas drôle et nous avons souffert, souffert... » 

Le coup est rude. Le moral en berne, d'autant que chaque classement qui tombe indique que Franck-Yves Escoffier, beaucoup plus à l'Est s'échappe avec de la brise. 

« Le pire, c'est qu'après avoir volontairement fait de l'Ouest, nous avons été obligés de faire 100 milles au près pour nous recaler dans l'Est. » 

Heureusement pour les deux Malouins, Laiterie de Saint-malo a mangé son pain noir. Le trimaran blanc, par le travers de Recife marche maintenant à 18 noeuds sur la route directe et comme le vent adonne, le grand geenaker est de nouveau de sortie. « Maintenant que Crêpes Whaou ! est arrivé, notre avons les Imoca dans notre ligne de mire. Nous aimerions bien attaquer Gitana Eigthy et Generali d'ici l'arrivée. La victoire de Franck-Yves dans notre classe n'est pas une surprise. C'était attendu. Ce qui nous a fait le plus plaisir c'est d'être revenu le taquiner dans le Pot au Noir. J'espère bien un jour le battre à armes égales ! » 

Victorien Erussard et Fred Dahirel comptent mettre sac à terre demain en fin de journée. Laiterie de Saint-Malo devance actuellement le troisième, Croisières Anne Caseneuve, de 434 milles. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter