25/10/2007


Victorien Erussard - Il paraît que le Pot au Noir peut faire pleurer

A bord de Laiterie de Saint Malo, Victorien Erussard a largué les amarres tôt ce matin du port de Saint Malo. Cap sur Le Havre et sa première participation à ...

... la Transat Jacques Vabre dont le départ sera donné le 4 novembre pour les multicoques. Ce sera également pour le jeune skipper de passer l'Equateur pour la première fois. 

Plus zen 

`En fait, j'ai déjà passé l'Equateur, mais en paquebot de croisière sur lequel je travaillais. J'ai donc vu les effets du Pot au Noir, sans les subir. On m'a dit que ça pouvait être à pleurer de rage cette zone-là. Heureusement, je pars avec Frédéric Dahirel qui a une bonne quinzaine de traversées à son actif. A la fois, je regrette de ne pas avoir commencé à naviguer en 50 pieds multi en course en double, comme sur la transat Jacques Vabre. Pour ensuite passer au solitaire. En fait, j'ai procédé à l'inverse, d'abord la course en solitaire avec la Route du Rhum et ensuite, celle en double. En même temps, j'ai gagné en maturité et je me sens un peu plus zen'. 

Dauphin de la Classe 50 

Le grand favori de la flotte des 50 pieds multicoques est sans conteste Crêpes Whaou ! skippé par Franck Yves Escoffier et Karine Fauconnier. C'est le 50 pieds le plus récent et le plus performant. Franck Yves a tout gagné à la barre de celui-ci. Reste par conséquent, pour objectif naturel et évident, la deuxième marche du podium. Celle que guignent Victorien et Frédéric, celle à laquelle Laiterie de Saint Malo peut prétendre. Sur le papier. «On peut y arriver bien sûr. Pour naviguer à mes côtés, j'ai choisi un équipier de choc, super compétent dans tous les domaines. C'est un marin complet. Fred a une vraie personnalité et c'est quelqu'un de très ouvert et de tolérant. A nous deux, on peut faire de belles choses. Nous ne laisserons rien passer et, chaque fois que nous aurons l'occasion de déranger Franck Yves, on le fera, avec bonheur ! » 

L'appétit vient en mangeant 

Avoir pour aspiration suprême la deuxième marche du podium finit par lasser forcément. Et Victorien ne s'en cache pas, 2008 sera sa dernière saison avec ce 50 pieds. «Pour moi, c'est un bateau étape. Je veux un bateau neuf, capable de rivaliser avec Crêpes Whaou ! et au moins de courir dans les mêmes conditions. C'est aussi une façon de développer et faire avancer notre classe ». 

Pour l'heure, Laiterie de Saint Malo a mis le cap sur Le Havre. Il y a 15 noeuds de vent de Nord Est, c'est donc au près que les Malouins vont gagner le port normand. « Ça caille, mais c'est bien, comme ça on teste nos fringues techniques ». 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter