28/05/2015


Tour de France à la voile - Un plateau exceptionnel pour le Tour de France à la Voile 2015

C’est aujourd’hui à Paris qu’a été révélé le plateau des Diam 24 qui participeront au Tour de France à la Voile cet été.

29 équipages s’élanceront de Dunkerque le 3 juillet ! La grande diversité du plateau réuni permettra de voir s’affronter à armes égales les meilleurs skippers et équipiers actuels. Le spectacle promet d’être somptueux sur toutes les côtes de France tant le nouveau trimaran n’a cessé de capter les regards durant les épreuves d’avant-saison. Le Diam 24 a déjà prouvé qu’il était le support idéal pour créer de la proximité avec le grand public et assurer des régates engagées. Cette édition exceptionnelle du Tour de France à la Voile fera assurément date. Elle nous promet trois semaines disputées le couteau entre les dents ! 

Un plateau de choix et fédérateur de toute la voile 

Neuf raids Côtiers et 45 manches en stade nautique prévus… Le programme du Tour de France à la Voile 2015 n’a rien d’un parcours de santé. C’est un marathon disputé au rythme d’une épreuve de sprint qui attend les skippers et leurs équipiers dès Dunkerque. Un marathon en équipe où la clé de la réussite sera probablement la capacité à rester mobilisé tactiquement et mentalement pendant les trois semaines de courses. 

Cammas (Groupama), Beyou (Maitre Coq), Lemonchois (Prince de Bretagne), Stamm (Cheminées Poujoulat), Riou (PRB), Guichard (Spindrift), Tabarly (Armor Lux – Comptoir de la Mer), Souben (Sodebo) ou encore de Pavant (Made in Midi) font partie des têtes d’affiches. Ils ont pour la plupart souhaité associer leur expérience de coureurs au large à d’autres talents de la voile. Il n’est pas rare de trouver à leurs côtés,  des marins aux visages moins connus mais aux palmarès longs comme un jour sans vent. 

Membres actuels de l’équipe de France olympique ou anciens des JO d’Athènes, Londres ou Pékin sont venus grossir la liste des équipiers. Les spécialistes du match racing ont aussi été largement recrutés et ont occupé régulièrement le haut du tableau sur la période pré-tour à l’image de Combiwest mené par Fred Guilmin. Sébastien Rogues embarque à bord d’ENGIE l’un des meilleurs match racers au monde : Mathieu Richard. 

Avec l’arrivée du Diam 24, c’est également le retour des femmes sur l’épreuve. Ainsi, l’équipage 100% féminin Agrival mené par Pauline Chalaux s’alignera au départ tout comme Alexia Barrier, skipper de 30 Corsaires. Les Figaristes sont toujours présents en nombre comme Fred Duthil (Grandeur Nature Vérandas) ou Nicolas Bérenger sur Beijaflore Sailing. 

Antoine Carpentier (Le Souffle du Nord), habitué du Tour de France à la Voile passe du statut d’équipier à celui de skipper. Autre connaisseur de l’épreuve, Jean-Baptiste Gellée, sociétaire de l’APCC Voiles Sportives, sera à la tête de Radio Vinci Autoroutes. Tous deux ont vite trouvé leurs marques à bord de ce nouveau support. Mathieu Moures, lui, vient de mettre à l’eau son Diam 24 Martinique. On attend avec impatience le retour de l’Antillais, figure du Tour et absent l’an dernier. 

Beaucoup de marins endossent pour la première fois le rôle de skippers sur l’épreuve, certains vont même découvrir le Tour de France à la Voile à l’image de Benoît Champanhac (Défi YC Saint-Lunaire), Emeric Dary (Dynamique Voile), Arnaud Daval (Techneau), Quentin Delapierre et Matthieu Salomon (Vannes Agglo-Golfe du Morbihan), Simon Moriceau (West Courtage-Ecole Navale), Bruno Staub (Lorina Boissons Artisanales) ou Charles Hainneville (Normandy EliteTeam). C’est également le cas de Loic Féquet qui, à bord de Dunkerque Voile, va faire naviguer et former de jeunes régatiers dunkerquois. 

Des projets originaux comme celui de Damien Seguin (Fondation Française des Jeux – Des Pieds et des Mains) mêlant marins valides et handicapés ou comme celui d’Aurélien Ducroz spécialiste du ski freeride (La France du Nord au Sud) devraient aussi retenir particulièrement l’attention des médias et d’un public que l’on attend très nombreux de Dunkerque à Nice. 

Derniers inscrits, les Australiens de Team Oz (Brett Dryland et Rob Waterhouse) se préparent dans l’hémisphère sud avant de rejoindre l’Europe. 

Le Tour se présente donc définitivement sous un nouveau visage et à 35 jours du coup d’envoi, l’impatience se fait sentir chez les équipages et du côté de l’organisation. 

« Notre ambition avec le Diam 24 était de proposer un bateau qui permette un très haut niveau de régate. Un bateau accessible d’un point de vue du budget. Et un bateau qui nous permette de partager véritablement la voile avec le public. Ce que nous avons pu voir en compétition jusqu’à présent nous a réjouis. Les skippers et les spectateurs semblent eux aussi satisfaits. Nous sommes extrêmement fiers du plateau que nous avons annoncé aujourd’hui. Nous avons la garantie que le spectacle sur l’eau sera exceptionnel et il nous tarde désormais de rejoindre Dunkerque » a commenté Jean-Baptiste Durier, le directeur du Tour de France à la Voile devant l’assemblée réunie en nombre pour la présentation d’aujourd’hui. 

Raids côtiers et stade nautique 

Les équipages disputeront alternativement raids côtiers lors du premier jour de chaque acte et régates en stade nautique durant la deuxième journée. Pour tout connaître de ces nouveaux formats de course. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter