30/01/2015


Barcelona World Race - Les mers du sud font le tri

Après un mois de course, la flotte de la Barcelona World Race est bel et bien entrée dans les mers du Sud.

Cheminées Poujoulat-BWR 

Comme souvent, les écarts se sont creusés à l'entrée des Quarantièmes Rugissants. Les équi-pages de tête touchant en premier les vents forts des latitudes sud ont eu la possibilité de s'échapper d'autant plus facilement que l'anticyclone de Sainte-Hélène a reconstitué une dorsale qui a piégé le gros du peloton. Seuls trois bateaux ont pu tirer leur épingle du jeu : Cheminées Poujoulat, Neutrogena et GAES Centros Auditivos. 

Ce n'est qu'après le cap de Bonne-Espérance que le trio s'est disloqué, Jean Le Cam et Bernard Stamm prenant petit à petit l'ascendant sur Guillermo Altadill et José Muñoz. 

Anna Corbella et Gerard Marin sont, quant à eux, en train de perdre tout le bénéfice de leur premier mois de course, englués dans l'anticyclone des Mascareignes qui s'est étendu jusque par 45° sud. Après un mois de course, Le tandem de Cheminées Poujoulat compte presque 24 heures d'avance sur Neutrogena et près de trois jours sur GAES. Spirit of Hungary pointe quant à lui à une dizaine de jours des leaders. 

Au final, on a trois groupes distincts dans la course : les deux leaders, un peloton relativement étendu comprenant GAES, Renault Captur, We Are Water et One Planet One Ocean & Pharmaton et enfin Spirit of Hungary qui tente de combler le retard pris dès la sortie de Méditerranée. 

Zone d'exclusion, premier test in vivo 

Jorge Andreu-BWR 

La Barcelona World Race, après mure réflexion, a décidé de modifier le dispositif adopté depuis plusieurs années dans les courses IMOCA autour du monde pour éloigner les concurrents des zones de glace. Le système de portes avait en effet montré quelques limites, impliquant notamment une navigation séquencée de point à point. En proposant une zone d'exclusion, la direction de course espère redonner aux navigateurs une marge de manœuvre dans leurs choix stratégiques, puisque la navigation devient libre à l'intérieur du couloir défini entre les latitudes nord et la zone d'exclusion située grosso modo par 45° sud. 

Seule contrepartie : la zone d'exclusion ne permet plus une échappée par le sud pour aller contourner une masse anticyclonique. 

C'est ce qui arrive en ce moment à l'équipage de GAES Centros Auditivos, piégé dans les petits airs sans possibilité de s'en échapper. Il est bien évidemment trop tôt pour tirer un bilan des mérites et inconvénients de chaque formule. 

Il faudra en tirer les conclusions à froid avec la direction de course, les organismes chargés de la surveillance des glaces et les équipages. 

Un geste pour la planète 

Conformément aux directives du programme piloté par l'UNESCO, les concurrents de la Barcelona World Race ont mis à l'eau leurs balises entre le 23 et le 25 janvier en plein Atlantique Sud, dans une zone à l'écart des grandes routes maritimes. Ces balises qui ont une durée de vie théorique de près de cinq ans, vont, par cycles de 12 jours, envoyer des informations précieuses sur la température de l'eau et la salinité à différentes profondeurs (1.000 et 2.000 m). Portées par les courants océaniques, elles devraient faire progressivement le tour de la planète par les mers australes. Au delà de l'intérêt scientifique de l'opération, il est à noter combien les skippers se sont impliqués dans sa réussite. Participation des écoles, messages d'accompagnement à destination du grand public, tous ont joué largement le jeu, démontrant ainsi leur attachement à la protection des océans. De bon augure pour les prochaines courses du championnat IMOCA Ocean Masters. A noter que les positions des balises sont disponibles sur la cartographie de la Barcelona World Race : une manière de suivre au quotidien les données recueillies grâce à la participation des tandems de ce tour du monde. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter