20/05/2015


IMOCA - Ces entreprises qui choisissent l'aventure IMOCA avec un grand A !

Le sponsoring peut permettre de partager l'image mais aussi la vie particulièrement intense des sportifs professionnels. Accompagner le parcours d'un homme, d'une femme ou d'une équipe qui repousse ses limites sur de la terre battue, du gazon ou le sol d'un gymnase, c'est possible. Permettre à des ingénieurs d'imaginer des machines hors normes pour des as du pilotage ou soutenir des épopées inédites d'aventuriers en prise avec une nature parfois hostile, c'est aussi possible.

Eh bien, à y regarder de plus près, un programme de sponsoring voile sur le circuit des courses au large du Championnat du Monde IMOCA Ocean Masters, c'est un peu tout ça. S'engager avec ces marins qui régatent sur les mers du globe, seuls ou en double, à bord de ces voiliers prototypes de 18 mètres, c'est souvent l'occasion pour une entreprise de réunir défi sportif, challenge technologique et aventure humaine. Ce terrain d'expression vaste est choisi par de nombreuses marques et sociétés qui s'adressent à des publics différents. 

Parmi les entrées récentes, attardons-nous sur MACSF, OTIO (groupe HBF) - BASTIDE, QUEGUINER, SMA et VENTO DI SARDEGNA. 

Avant le Championnat IMOCA Ocean Masters, ces sponsors ont choisi d'y aller progressivement. MACSF, OTIO-BASTIDE, VENTO DI SARDEGNA ont mené d'abord une campagne notamment axée sur la Route du Rhum, tandis que QUEGUINER et SMA ont disputé le circuit Figaro Bénéteau II (voiliers monotypes de 10 mètres). Ces premiers moments vécus avec leur skipper, ces premiers échanges, ces premières expositions médiatiques les ont convaincus que l'histoire méritait de passer à une échelle supérieure. 

La voile est souvent un accélérateur de relations humaines et de développement d'entreprise 

Il faut dire que le succès rencontré par le groupe FONCIA avec Michel Desjoyeaux et MACIF avec François Gabart, respectivement vainqueurs des Vendée Globe 2008 et 2012, donne une bonne idée du retour sur investissement envisageable. Au-delà de la capacité à fédérer les équipes en interne, les points de notoriété peuvent faire des bonds. Troisième assureur français avant le départ du tour du monde en novembre 2012, MACIF fut plébiscité et reconnu premier assureur de l'hexagone après la victoire de son skipper en janvier 2013. Un résultat qui témoigne du regard positif que porte le public envers ses marques audacieuses qui relèvent des défis courageux et accordent leur confiance à un marin et son équipe pour réussir. Et il n'y pas que la victoire qui marque puisque chacun d'entre nous peut être touché par une histoire et soutenir un marin, une équipe, un bateau, quels que soient les résultats sportifs. Il n'est pas rare d'ailleurs de voir se masser la foule pour accueillir les derniers marins comme les premiers aux arrivées de courses ! 

SMA et MACSF, deux assureurs leaders prennent la parole 

Yvan Zedda 

L'assureur mutualiste SMA, numéro un de son secteur dans le BTP mais aussi actif en courtage et en assurance vie, a placé la voile au cœur de sa stratégie de communication s'engageant avec le jeune et talentueux Paul Meilhat. « Le programme peut paraître ambitieux de passer en un an, d'un projet Figaro à l'entrée dans la cour des grands. Mais pour un groupe comme le nôtre qui se situe clairement dans une perspective de développement, ce sponsoring est une jolie manière de donner un prolongement aux ambitions de notre entreprise, » explique Didier Ridoret, Président de SMABTP. 

Tandis que Patrick Bernasconi, Président de SMAvie ajoute : « C'est une démarche inédite pour nous mais nous sentons déjà à quel point elle rencontre une adhésion forte au sein de l'entreprise. Les qualités personnelles de Paul, la solidité de la structure qui l'entoure et notre envie de réussir ce challenge ont fait le reste. Nous sommes à un moment important du développement de SMA : s'engager sur ce projet, c'est aussi travailler à renforcer notablement notre visibilité. » 

Engagé dans la voile de compétition dans les années 70, la MACSF fait son grand retour en soutenant Bertrand de Broc, une figure du milieu. Pour l'assureur des professionnels de santé qui entend affirmer son positionnement de leader, l'objectif est clair : réunir les clients autour de ce défi porteur de sens. Pour Stéphane Dessirier, directeur général du groupe MACSF : « Après la Route du Rhum en 2014, nous avons décidé de nous engager dans un nouveau projet en prenant le départ de grandes courses avec Bertrand de Broc. Mais nous ne partons pas seuls ! Nous partons avec tous les professionnels de santé, grands amateurs de voile. Ce bateau est leur bateau, ce projet est leur projet. » 

OTIO-BASTIDE, QUEGUINER, des rencontres qui marquent 

Le groupe HBF avec sa marque OTIO, spécialiste en matériel électrique et domotique, et le groupe BASTIDE MEDICAL, acteur majeur de la santé à domicile, ont rejoint l'attachant marin méditerranéen Kito de Pavant. Ces entreprises sont convaincues que cet homme-là, avec son histoire, son talent, sa personnalité, est le parfait ambassadeur auprès de leurs équipes comme de leurs clients. La voile et notamment un bateau de course au large qui navigue dans les déserts maritimes les plus extrêmes du globe représente aussi un formidable laboratoire aussi bien pour tester la résistance de certains équipements électriques produits par le groupe HBF que pour mobiliser des médecins experts du sommeil, de la nutrition ou d'autres aspects afin de mener des études qui pourront bénéficier ensuite à des patients atteints de certaines pathologies qui entrent dans les domaines d'expertises de BASTIDE MEDICAL. 

Alexis Courcoux 

Pour Queguiner, entreprise familiale implantée majoritairement dans le grand Ouest et spécialisée dans les matériaux de construction, l'aventure voile aux côtés de Yann Eliès repose sur une relation forte avec le PDG Claude Queguiner qui a donné naissance à un projet aux aspects multiples. « L'envie d'entreprendre et d'aller de l'avant sont des valeurs que nous partageons avec Yann » confie-t-il. « Nous voulons montrer que lorsque l'on a la volonté, il y a toujours un chemin. Le groupe entre dans une période de transmission. S'engager dans ce projet est un signe fort pour mes collaborateurs et les enfants. » 

En effet, avant de transmettre l'entreprise à ses deux fils, Claude Queguiner a souhaité que chacun porte un projet fort. Ainsi Bertrand dirige la société armateur du projet sponsoring 'Queguiner Voiles & Océans', tandis que Clément est vice-président de IRTMS, un laboratoire de biotechnologie axé sur les maladies du sang, créé conjointement par Queguiner et la Fédération Leucémie Espoir. Fondation dont le nom, comme le trèfle à quatre feuilles du logo, accompagne d'ailleurs Yann Eliès sur ses voiles Queguiner ! 

VENTO DI SARDEGNA, promouvoir un territoire 

Enfin, au Sud de la Sardaigne, à Cagliari, s'est installée une équipe professionnelle autour du marin Andrea Mura. Le skipper s'est forgé d'abord une expérience de régatier, sur les séries olympiques (420 puis 470) puis sur l'America's Cup, avant de choisir la course au large. D'abord en Mini 6.50, puis en Open 50 (victoire de la Route du Rhum 2010), Andrea s'est lancé il y un an dans un projet IMOCA 60' et a démarré la construction d'un nouveau bateau dans la région de Milan. Pour le navigateur, ses courses au large et son Vendée Globe permettront de mettre en lumière sa merveilleuse Ile de Sardaigne, tout en renouant avec la tradition maritime de Méditerranée. La région de la Sardaigne est le partenaire principal de ce projet atypique : « Dans mon pays, le public n'a pas une culture du large aussi importante qu'en France » précise le skipper. « Le plateau du prochain Vendée sera très relevé, avec au moins cinq autres bateaux neufs au départ menés par de grands marins. Ce sera un challenge et un honneur de naviguer auprès d'eux. Pour la première fois, un Italien participera à l'épreuve avec un bateau neuf et donc la possibilité d'obtenir un beau résultat. Les Italiens seront réceptifs si j'occupe les avant-postes. Ce sera donc à moi d'être bon ! » 

Le programme du Championnat IMOCA Ocean Masters : 

  • Rolex Fastnet Race (double), Cowes - Plymouth (GB), départ 16 août 20155
  • Transat Jacques Vabre (double), Le Havre - Itajai (BR), départ 25 octobre 2015
  • Transat B to B (solitaire), Saint-Barth - Roscoff, départ 6 décembre 2015
  • Transat New York - Les Sables d'Olonne (solitaire), départ 29 mai 2016
  • Vendée Globe (solitaire), départ 6 novembre 2016

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter