24/04/2012


Erwan Tabarly, Eric Péron - Transat AG2R La Mondiale, on sèche enfin à bord de Nacarat !

Les premiers jours de course n’ont laissé aucun répit aux équipages de la Transat AG2R La Mondiale : pluie, vent avec des rafales à 45 nœuds, mer agitée… Cette météo chaotique et difficile pour les organismes n’a pas eu raison du ...

... duo Nacarat qui pointe aux avant-postes depuis le départ de Concarneau samedi dernier. Premiers au classement de 8h, troisièmes à 11h, Erwan et Eric, même s’ils surveillent le Figaro Sepalumic de Fred Duthil et François Lebourdais comme le lait sur le feu, font leur course et cela leur réussit plutôt bien. 

Joint ce matin, Erwan revient sur ces derniers jours, « Hier c’était sportif ! Surtout avec le passage du front dans la nuit. On a viré deux fois, on était vraiment au près serré à ce moment-là et les deux virements de bord consécutifs puis le bord de bâbord ont été assez durs à faire. Heureusement après le second virement, on a pu débrider un peu et cela nous a permis d’éviter que les voiles ne faseillent. » 

Erwan explique qu’ils sont enfin au sec à bord de Nacarat, « on sèche depuis 1h, j’ai enlevé mon ciré et mes bottes pour la première fois depuis le début de la course… C’est agréable ! » Les conditions n’en sont pas pour autant plus faciles, « il n’y a pas beaucoup d’air, ce n’est pas très simple car le spi se dégonfle souvent à cause de la houle, il faut donc être hyper attentif, ce n’est pas de tout repos ».
Les Figaristes de Nacarat profitent tout de même de cette accalmie, « à l’intérieur c’est beaucoup plus calme, ça ne cogne plus du tout. On va en profiter pour faire sécher ce que l’on peut, le temps est couvert, c’est nuageux mais le soleil arrive à percer de temps en temps quand même. Cette petite transition avant de reprendre du sud-ouest est plutôt agréable. » 

Autre satisfaction, le duo fonctionne plutôt bien, les classements quotidiens en attestent régulièrement, « on est content quand on voit le classement ! On s’est fait des plats chauds, on s’est bien relayé, on n’est pas fatigué, tout va bien. Côté course, en ce moment on se bat avec Cercle Vert et il y a 2/3 bateaux derrière. Le vent descend à 8 nœuds de temps en temps car nous sommes en train de passer la transition. On surveille Sepalumic de près, il va peut-être garder le vent un peu plus longtemps que nous, mais on n’est pas inquiet. » 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter