21/08/2011


Francis Joyon - Record de l'Atlantique nord : départ cette nuit de Francis Joyon

Francis Joyon se prépare dans la nuit New-Yorkaise à rejoindre la ligne de départ traditionnelle des tentatives contre le record de la traversée de l'Atlantique.

La "fenêtre" météo observée devrait se mettre en place entre deux heures et huit heures du matin heures française la nuit prochaine. C'est Francis qui décidera seul du moment opportun pour lancer son trimaran géant IDEC par le travers de la marque d'Ambrose, dans l'embouchure de l'Hudson River. Dès que le vent de secteur Sud Ouest gonflera ses voiles, il s'élancera pour un défi colossal, sportif et physique, pour faire mieux que les 5 jours, 19 heures, 30 minutes et 40 secondes réalisés il y a trois ans par Thomas Coville et son trimaran Sodebo sur cette même distance estimée à 2.980 milles nautiques. 

"Cela vaut vraiment la peine d'essayer" confie Francis Joyon à quelques heures de l'instant fatidique où il larguera les amarres dans la marina de Gateway à Brooklyn. "J'espère un départ rapide dès le passage de ligne dans un bon flux de sud ouest. La première partie du parcours me semble propice à la vitesse et à m'installer d'emblée dans les temps du record. La saison est bien avancée pour espérer une fenêtre idéale et celle que nous avons choisie est loin d'être parfaite, avec notamment une petite dorsale anticyclonique à traverser au beau milieu de l'Atlantique Nord. Je vais jouer ma carte à fond car de toutes manières, il n'y a rien à regretter." 

Francis Joyon a en effet débuté son "stand-by" dans l'attente de l'organisation en Atlantique des configurations météos idéales pour un record le 29 juin dernier. "Et aucun scénario véritablement idéal ne s'est proposé à nous. Jean Yves Bernot, qui m'assiste depuis la terre, et moi-même observions une autre opportunité pour le 25 août prochain, mais elle ne semble guère promise à un très bel avenir. Je préfère donc me contenter de ce que l'Atlantique m'offre cette nuit pour tenter ma chance." 

Compétiteur dans l'âme, Francis va ainsi tout donner pour bonifier cette ouverture météo. Si d'aventure la force du vent espérée s'avérait trop inconstante, il se réserve, en guise de consolation, la possibilité de s'attaquer à un autre record qui lui tient à cœur, celui de la plus longue distance parcourue à la voile et en solitaire sur 24 heures. 

"Thomas Coville avait signé en décembre 2008 lors de sa tentative contre mon record du tour du monde à la voile un performance hallucinante, avec 628,5 milles parcourus en 24 heures à 26,2 nœuds de moyenne! Si d'aventure la fin de mon parcours ne présentait plus les possibilités de battre le record de la traversée de l'Atlantique, je me réserve la possibilité, quitte à dévier ma route, d'essayer d'aller un tout petit plus vite que Thomas sur 24 heures..." 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter