07/07/2012


Franck Cammas - Galway (Irlande) - Un final à haute tension !

Superbe conclusion avec cette ultime régate « In-Port » courue dans une douzaine de nœuds de vent en baie de Galway ! Les trois leaders au classement général se sont livrés à une bataille incroyable jusqu'à l'arrivée au bout de trois tours de piste…

Groupama 4 termine quatrième derrière Puma, Camper et Telefonica après bien des retournements de situation. 

Franck Cammas et ses hommes n'ont pas réussi à s'adjuger le classement cumulé sur les régates « In-Port » mais ont réalisé un beau parcours après un départ original puisque Groupama 4 partait avec Puma côté bouée bâbord amures, alors que toute la flotte se bousculait tribord amures au bateau Comité. L'objet était de n'engager qu'un seul empannage pour atteindre la première marque sous spinnaker, et à la bouée sous le vent, les Américains enroulaient en tête juste devant le voilier français qui partait sur la droite du plan d'eau a contrario du leader et de Camper… 

Va et vient ! 

Pendant ce temps, Sanya réclamait à juste titre contre Abu Dhabi qui se voyait contraint de faire un tour sur lui-même (360°) pour réparer sa faute tandis que Telefonica fermait la marche… Et la fin du louvoyage pour virer la marque suivante était superbe avec les néo-Zélandais qui arrivaient de justesse à devancer Franck Cammas et ses hommes tandis que les Américains commençaient à faire le break en tête. Et c'est lors du deuxième vent arrière que Groupama 4 arrivait à mieux glisser que Camper, l'empêchant d'empanner et prenant ainsi l'avantage à la bouée sous le vent, derrière Puma. 

Mais le match était loin d'être fini car les Espagnols revenaient très fort sur le voilier chinois alors que les Émiratis peinaient à refaire leur retard dû à leur pénalité. Grâce à leur choix de bord à l'opposé des Américains, Franck Cammas et ses hommes commençaient alors à inquiéter le leader qui lui virait dessus pour le couvrir ! Gêné par le dévent, Groupama 4 voyait Camper lui revenir dessus et même obliger le barreur à le laisser passer mais le voilier français arrivait tout de même à se glisser à l'intérieur pour parer la marque en deuxième position… 

Grosse bascule finale 

Un dernier tour de piste était encore susceptible de modifier la hiérarchie car le vent d'une douzaine de nœuds était assez inconstant en direction au gré des nuages de pluie qui parsemaient le plan d'eau. Le troisième bord sous spinnaker était donc à haute tension puisque, si les Américains étaient quasiment assurés de la victoire, le duel franco-néo zélandais atteignait son paroxysme lorsque Groupama 4 empannait à quelques longueurs de la bouée sous le vent mais connaissait des problèmes pour affaler le spinnaker et déborder son génois… 

Tribord amures donc prioritaire, Franck Cammas pouvait pousser Camper en enroulant la marque, mais ce dernier était plus véloce dans la manœuvre et arrivait à se glisser dessous. Un dernier bord de près obligeait alors Groupama 4 à se dégager vers la gauche du plan d'eau pendant que les Espagnols prolongeaient leur bord à droite en bénéficiant d'une brise plus soutenue… Sur la ligne d'arrivée, Telefonica coiffait le voilier français tandis que Puma s'imposait et remportait ainsi le classement cumulé des régates « In-Port ». Et même si l'équipage vainqueur de la Volvo Ocean Race était un peu déçu par ce final, cette ultime manche aura offert un spectacle grandiose pour clore cette onzième édition du tour du monde en équipage. 

Ils ont dit 

Thomas Coville :

« Ce n'est pas qu'une histoire, ce n'est pas qu'une aventure autour du monde qui se conclut ! Cela fait neuf mois que nous sommes tous ensemble et on finit par une victoire au classement général : rien ne peut remplacer une victoire… C'est une grosse émotion, mais c'est aussi une construction pour l'avenir parce que cela valorise tout ce qui a été fait par Groupama sailing team. C'était émouvant de sentir à quel point tout l'équipage était heureux, heureux aussi de la chance inouïe d'avoir pu faire ce tour du monde. Un grand merci à Franck ! » 

Damian Foxall :

« Je suis content que la Volvo Ocean Race soit finie : c'est tout un pan de vie qui s'achève ! Je rentre chez moi, en Irlande, je retrouve ma famille… Ce fut une belle dernière manche, même si nous n'avons pas bien réalisé le dernier bord. Mais il y avait tellement de monde sur l'eau : il faut que la prochaine course autour du monde revienne à Galway ! » 

Charles Caudrelier :

« C'est un final plein de bonheur ! Mais ce n'est pas si facile que ça d'arrêter de courir… Cela fait trois ans que nous vivons tous pour ce projet, neuf mois que nous sommes en régate à fond. Il va falloir passer à autre chose… » 

Classement de la régate « In-Port » de Galway :
1 - Puma (Ken Read) en 53'12 = 6 points
2 - Camper (Chris Nicholson) à 1'19 = 5 points
3 - Telefonica (Iker Martinez) à 1'56 = 4 points
4 - Groupama 4 (Franck Cammas) à 2'29 = 3 points
5 - Abu Dhabi (Ian Walker) à 4'00 = 2 points
6 - Sanya (Mike Sanderson) à 4'32 = 1 point 

Classement général de la Volvo Ocean Race :
(neuf étapes océaniques et dix régates « In-Port »)
1 - Groupama 4 (Franck Cammas) : 2+20+2+18+5+24+2+30+4+20+6+20+5+25+6+30+6+25+3 = 253 points
2 - Camper (Chris Nicholson) : 4+25+5+24+4+18+3+15+6+15+5+25+3+10+4+25+5+30+5 = 231 points
3 - Puma (Ken Read) : 5+0+4+19+3+17+5+25+5+30+4+30+4+20+5+20+4+20+6 = 226 points
4-Telefonica (Iker Martinez) : 1+30+6+29+2+27+6+20+1+25+2+15+1+15+1+10+3+15+4 = 213 points
5-Abu Dhabi (Ian Walker) : 6+0+3+10+6+14+4+10+2+0+3+10+6+30+3+15+2+5+2 = 131 points
6-Sanya (Mike Sanderson) : 3+0+1+5+2+5+1+5+3+0+0+0+2+5+2+5+1+10+1 = 51 points 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter