19/07/2011


Jérémie Beyou - Une forme olympique !

Depuis le mois de mars, Jérémie Beyou, vainqueur en 2005, prépare sa douzième participation à la Solitaire du Figaro. Après une victoire dans la Transmanche, le skipper de BPI est au mieux de sa forme et de sa préparation.

Il sera à Perros-Guirec, sa ville de cœur, à partir du 24 juillet pour prendre le départ le 31 juillet. 

Navigations sans relâche 

Il y tenait et il en a eu les moyens. Grâce au soutien de son partenaire BPI déclaré tôt en saison, Jérémie Beyou a pu se préparer à la Solitaire du Figaro dès la fin de l'hiver. Il a enchaîné assidument les stages du Pôle France Finistère Course au Large, la Transmanche de l'Aber Wrac'h, la Solo Concarneau ainsi que des navigations sur Lorient. Ces quatre mois et demi lui ont d'évaluer et de progresser sur tous les critères de performance. Arrivé au bout de cette préparation minutieuse, le skipper de BPI va vite et se sent à l'aise sur son bateau : "Le bateau est prêt, le matériel est embarqué, il ne reste que de petits réglages à opérer sur les voiles pour être en configuration Solitaire du Figaro. Cette semaine, ce sont les dernières modifications avant le prologue puisqu'il ne sera pas possible de sortir du port de Perros Guirec en mortes eaux. Sur le dernier stage, j'ai pu voir naviguer les concurrents de la Transat Bénodet - Martinique et de la Generali Solo. J'ai pu évaluer le niveau de chacun, j'ai de bonnes sensations, une bonne vitesse." 

Une préparation physique optimale 

" Si je continue comme cela, je vais devenir un vrai coureur cycliste !" ... Jérémie ne dit pas de paroles en l'air : chaque semaine, il consacre plus de 7 heures à se préparer en VTT, pour gagner en résistance et en endurance, en enchaînant les phases toniques et les phases de récupération pour des raisons simples : "En mer, en solitaire, on est souvent à la barre et la résistance est indispensable pour rester vigilant. Puis brutalement, il faut être capable de faire un effort physique intense pour manœuvrer. J'ai aussi repensé mon alimentation, j'évite le café et l'alcool ... Et je me sens en pleine forme." 

Le travail effectué en amont de la course est colossal et, même si Jérémie sait que cela ne suffit pas pour être très bien placé, il lui sera forcément très utile. Dans le même temps, il n'a pas négligé sa préparation sur le Virbac-Paprec 3 de Jean-Pierre Dick pour la Transat Jacques Vabre : "Jean-Pierre m'a laissé une grande liberté pour me préparer comme j'en avais besoin pour la Solitaire du Figaro. Pour l'avoir courue, il sait l'investissement que cela représente et c'est vraiment très agréable de sentir cette confiance." 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter