03/12/2010


Lalou Roucayrol - Chavirage sur le convoyage de retour

Lalou Roucayrol sur le Multi 50 Région Aquitaine - Port-Médoc, victimes d'un chavirage sur le convoyage retour, la nouvelle est tombée hier, jeudi 2 décembre.

La compagne de Lalou Roucayrol a reçu un appel du CROSS la prévenant que la balise de détresse du Multi 50' Région Aquitaine – Port-Médoc a été activée suite au chavirage du trimaran à plus de 1.000 milles des côtes*. Lalou et ses trois équipiers sont sains et saufs et ont trouvé refuge à l'intérieur de la coque centrale en attendant les secours. 

En liaison avec le CROSS, les autorités américaines ont rapidement dérouté un cargo pour venir récupérer l'équipage, qui vivait des moments très difficiles à l'intérieur du bateau. L'état de mer et les sauts de vagues étaient si forts que la porte et le hublot ont cédé. 

Les 4 hommes ont donc été contraints de sortir et de s'installer à l'extérieur, sur la coque centrale retournée. C'est en fin d'après-midi hier que La SCALA (CMA CGM) est arrivé sur zone. Le cargo battant pavillon anglais fait désormais route vers Gibraltar où Lalou, Dominique, Pascal et Yohan sont attendus en milieu de semaine prochaine. 

Pour ce qui est du bateau, Lalou a malheureusement dû l'abandonner sur zone. Tout est désormais mis en œuvre pour le récupérer. L'organisation de course de La Route du Rhum - La Banque Postale a prévenu les skippers encore en Guadeloupe, pour les appeler à la plus grande vigilance sur leurs convoyages retours, et, dans le cas où un contact visuel serait établi, fournir la position exacte du trimaran. 

Position du trimaran lors du chavirage : 28°04'7"N, 46° 19' O 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter