16/11/2010


Lalou Roucayrol - Lalou Roucayrol sur le Multi 50 Région Aquitaine - Port-Médoc 2ème de La Route du Rhum - La Banque Postale

C'est à 1 heures 32 minutes et 14 secondes (heure de Paris) que Lalou Roucayrol et le trimaran Région Aquitaine – Port-Médoc ont franchi la ligne d'arrivée de cette 9ème édition de la Route du Rhum - La Banque Postale après ...

... 15 jours 12 heures 30 minutes et 14 secondes de course. Après avoir mené la flotte pendant une bonne partie de cette traversée expresse de l'Atlantique, Lalou termine en 2ème position derrière Lionel Lemonchois (Prince de Bretagne) et devant Loic Fequet (Maitre Jacques). A son arrivée à la darse de Pointe à Pitre, le skipper Aquitain revient sur cette superbe performance. 

Arrivée difficile mais somptueuse ! 

« Je ne pouvais pas m’imaginer cette dernière journée en mer, c’est hallucinant. Tellement stressant. En fait, ça revenait fortement par derrière, Philippe Laperche (La mer révèle nos sens) par le Nord et Loic Fequet (Maitre Jacques) par le Sud, et ils m’ont fait très peur : le stress de la pétole, car j’en ai eu tout du long, jusqu’à l’arrivée. Les dernières heures de course ont été dures. Un véritable enfer ! Trois nœuds de vent pour arriver depuis Basse-Terre jusqu’à la ligne d’arrivée : la pétole, c’est un truc de dingue, un truc usant ! Mais maintenant, ce n’est que de la joie. L’accueil à Pointe-à-Pitre est tellement formidable ! Déjà en 2002, c’est incroyable. Le plus bel accueil qu’on puisse avoir, c’est ici en Guadeloupe. Je suis vraiment super content… Une deuxième place, c’est clair, c’est magique. 

L’expérience joue beaucoup, c’est sûr, dans ces arrivées dans la molle et le bateau est au top, mais c’est surtout le soutien que j’ai reçu. J’ai un copain qui est devenu shaman pour m’envoyer du vent, un autre qui a pris l’avion hier soir pour venir… tout ça fait du bien et donne du courage. Fabienne, ma compagne, m’a énormément soutenu sur toute la traversée et elle me recadrait quand il fallait. Tu as tendance à perdre un peu la boule, surtout dans ces conditions, et elle m’a bien remis d’aplomb. Donc voilà, je ne serais pas là sans eux ! 

Deux semaines intenses 

Pendant la traversée, j’ai dû dormir entre 4 et 5 heures par jour. Le problème n’était pas vraiment le manque de sommeil mais plutôt le manque de vent. La pétole, ça me fait bouillir, ça s’accumule, ça n’arrive pas à sortir et c’est terrible. Tu n’arrives pas à te lâcher. J’ai fait de la relaxation, mon préparateur m’a briefé sur des exercices de relaxation et ça a réussi à me calmer ! Notamment me triturer les oreilles, ça a bien marché mais elles doivent être rouges écarlates ! (rires). Avec Eric Mas, mon routeur de Météo Consult, on a fait notre course et on était bien en phase. On s’est dit qu’il n’y avait rien à chercher à droite, ni à gauche, donc on est resté sur la route directe. On a fait ça par rapport aux capacités du bateau, on ne s’est pas posé de question. S’il y a un moment que je dois retenir de cette traversée, c’est une nuit où c’était vraiment chaud. Je n’arrivais pas à lâcher Philippe Laperche, et du coup j’ai fait un peu n’importe quoi : j’ai ouvert les gaz en grand et c’était un peu déraisonnable. La nuit j’ai tourné entre 24 et 28 nœuds dans une mer forte et croisée et honnêtement je ne sais même pas comment je suis passé ! Je savais que le bateau était capable d’affronter de fortes conditions, mais c’est sûr que c’est rassurant de savoir qu’il tient dans ces conditions difficiles avant mon tour du monde en solitaire. Je l'ai bien poussé et il est génial, il n’y a rien de cassé et rien à faire avant de repartir en convoyage vers Port-Médoc. 

Dans les jours à venir, je vais me reposer, je suis complètement mort ! Je suis plus tout jeune et je le sens ! Je vais profiter de quelques jours sur place avec la famille et les amis avant de ramener le trimaran en convoyage avec 3 amis en direction de Port-Médoc. La maison quoi ! » 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter