30/10/2011


Lionel Lemonchois - Prince de Bretagne empoche le prologue

Malgré le report du grand départ, les concurrents ont tout de même pris part au prologue cet après-midi. L'équipage Prince de Bretagne, qui s'était levé ce matin avec l'ambition de ...

... filer outre-Atlantique et comme objectif de remporter la Transat Jacques Vabre, s'est offert la victoire sur le prologue pour le plus grand plaisir des producteurs Prince de Bretagne et de leurs clients présents sur le plan d'eau. 

Le spectacle était joli: un paysage bleu-vert de gris made in Normandie, un vent de secteur sud d'une dizaine de noeuds et un plan d'eau très animé… Bref de belles conditions pour redonner le sourire et effacer les déceptions du matin dues à l'annonce du report de départ. Pour Jean-François Jacob, secrétaire général de la SICA, la compétition était au rendez-vous : " Nous avons vraiment passé un bon moment de convivialité tout d'abord, mais aussi d'excitation à suivre la régate. La fin des hostilités était palpipante grâce à la victoire sur le fil de Prince de Bretagne, après une très belle remontée sur Maître Jacques. Nous sommes heureux de voir que le bateau va bien, surtout dans des vents modérés comme aujourd'hui. L'équipage est au point. Ils sont prêts à en découdre il me semble. " 

Lionel et Matthieu, quant à eux, peu attachés (si ce n'est pas du tout) aux histoires de superstition se sont donc fait plaisir en prenant une petite revanche sur la décision matinale. " Nous étions le seul équipage de la classe Multi 50 a avoir voté pour partir, nous étions donc forcément déçu ce matin de devoir rester sur le plancher des vaches encore quelques jours. C'est pourquoi nous sommes bien contents d'avoir remporté ce prologue. Même si ça compte pour du beurre, c'est bien de marquer les esprits aujourd'hui et d'offrir cette première place à notre sponsor qui avait fait le déplacement. Sur l'eau, nous avons pris le départ plutôt sagement avant de remonter la flotte et de faire notre petit bonhomme de chemin et de mener la danse quasi de bout en bout. Sur la fin, nous avons eu un souci de gennaker qui a permis à Maître Jacques de revenir, mais nous avons bien bataillé et finalement repris l'avantage ", a confié Matthieu à son retour à quai un peu éprouvé par sa journée. 

Ce fameux retour à quai… Pas prévu au programme. "Moi, je partais pour traverser l'Atlantique ", a conclu Matthieu. "Alors dire que nous sommes fatigués, ce n'est pas vrai. mais mener nos bateaux sur des parcours côtiers, en duo, ce n'est pas une sinécure. Nous avons pris un petit coup de chaud quand même." 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter