06/09/2012


Michel Desjoyeaux - Foncia sans faute

Epique, la première étape de l’European Tour des MOD 70 s’est soldée par une victoire sur le fil du Team FONCIA, ce matin à 1h19, dans les calmes irlandais.

Ce sans faute depuis le coup d’envoi des City Race de Kiel permet à Michel Desjoyeaux et ses hommes de conforter leur position en tête du classement général. Mais la route est encore longue d’ici le dénouement à Gênes début octobre. Pendant l’escale irlandaise, jeudi sera la seule journée de repos pour les 5 équipages du circuit. Vendredi, tout le monde sera à nouveau sur le pont pour une série de régates en baie de Dun Laoghaire. Au sortir d’une courte nuit de sommeil, Michel Desjoyeaux revenait sur l’intensité de ce premier round… 

Retour sur un final à couper le souffle 

« A 20 milles de Dun Laoghaire, alors que le vent mollissait, nous nous sommes retrouvés bord à bord avec Spindrift (Yann Guichard et son équipe était en tête depuis la pointe nord du Danemark). Nous avons grignoté centimètre après centimètre. Tout le monde était sur le pont, attentif à l’assiette du bateau, aux réglages, Manu (Le Borgne) concentré à la barre. On a peut-être mis 1h30 pour gagner 150 mètres et nous avons fini par les dépasser, au niveau du phare de Kish Bank. Et puis à 2,5 milles de la ligne (4,5 km), le vent s’est complètement cassé la figure. Nous avancions seulement sur l’erre du bateau alors que Spindrift revenait dans une risée. Nous avons coupé la ligne presque à l’arrêt. 31 secondes d’avance ! Ce final était top. Il a fallu se battre jusqu’au bout. Cette victoire n’est pas volée ! » 

Quelques péripéties en chemin 

Une drisse de gennaker cassée en mer Celtique qui a nécessité deux ascensions dans le mât, à 27 mètres de haut, de même que la rencontre inopinée entre un requin et un des safrans du trimaran, ont donné quelques sueurs froides à l’équipage de FONCIA. Car pendant les 1238 milles, soit 3 jours, 10 heures et 19 minutes de course, ils ont navigué à vue avec leurs deux principaux rivaux. Il a fallu se battre d’un côté pour empêcher de se faire doubler par Sébastien Josse (Groupe Edmond de Rothschild), jusqu’au bout très menaçant, et se battre de l’autre pour tenter de combler les 10 milles de retard sur Spindrift … et remporter l’étape. 

Intense tout le temps 

« Il a fallu manœuvrer, s’adapter sans cesse à des conditions très variées. Du près, du petit temps, du vent fort avec des pointes de vitesse à 35 nœuds et de nombreux obstacles sur la route : trafic maritime, champs d’éoliennes, barges de pétrole. Il a fallu tenir dans la durée, il y avait à chaque fois des petits coups à jouer, pas de grosses opportunités, mais des occasions à ne pas rater pour ne pas perdre de terrain. Ça a été intense tout le temps. Tous les équipages sont d’un très haut niveau. Si ce rythme-là se maintient pendant les quatre autres prochaines étapes, on arrivera dans un triste état à Gênes ! » 

Les satisfactions 

« Le fait de naviguer au contact des autres bateaux nous a fait cogiter pour combler quelques lacunes en vitesse. Nous avons trouvé les manettes pour un certain nombre de choses et nous sommes aujourd’hui parmi les plus rapides sur l’eau. Nous avons un équipage très motivé, très accrocheur, ce qui nous permet de rester combatifs tout le temps. Même lorsque nous commettons des erreurs, nous passons vite à autre chose. Et puis ces victoires nous ont donné l’énergie de nous engager à fond. Même si pour l’instant, les points acquis au classement provisoire sont un fétu de paille. » 

24 heures de repos avant de retourner au combat 

Ce jeudi était l’unique journée de repos de l’escale irlandaise. A Dun Laoghaire, l’urgence est donc de retrouver des forces et de la vitalité. Pour Michel Desjoyeaux, Charles Caudrelier, Xavier Revil, Thierry Chabagny, Antoine Carraz et Manu Le Borgne, siestes et massages sont à l’ordre du jour (Aymeric Rabadeux, leur kiné-ostéo les accompagne pendant toute l’épreuve). Le MOD70 FONCIA est en bon état et c’est tant mieux. Car dès demain et jusqu’à samedi, la flottille repart au combat pour disputer une série de régates en baie (City Races). Les deux wincheurs Nicolas Texier et Julien Falxa rejoindront le bord pour l’occasion. Dimanche à 15 heures, c’est déjà le départ de la deuxième étape : 1215 milles à destination de Cascais (Portugal). 

classement de la première étape :
1/ FONCIA
- Temps de course : 3j 10h 49mn 9sec
- Vitesse moyenne sur le parcours théorique (1238 milles) : 14.88 nœuds
- Vitesse moyenne sur les 1 395.65 milles effectivement parcourus : 16.85 nœuds
2/ Spindrift Racing à 31 secondes du vainqueur
3/ Groupe Edmond de Rothschild à 1 minute et 17 secondes
4/ Race for Water à 35 minutes et 16 secondes
5/Musandam-Oman Sail à 1heure 34 minutes 51 secondes
**Classement général provisoire de l’European Tour
1- Foncia 65 points
2- Spindrift Racing 58 pts
3- Groupe Edmond de Rothschild 54 pts
4- Musandam Oman Sail 43 pts

Le programme irlandais :
Vendredi 7 septembre
14:00 - Dublin City Races et/ou Speed Matches
Samedi 8 septembre
14:00 - Dublin City Races et/ou Speed Matches
Dimanche 9 septembre
10:00 - Briefing Skippers de l'étape 2
15:00 - Départ de l'étape offshore 2 Dun Laoghaire, baie de Dublin-Cascais 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter