13/11/2010


Philippe Monnet - « Pas de vent… Pas de poissons volants »

Il prend son mal en patience le skipper de La Boîte à Pizza… A chaque vacation, c'est la même rengaine, c'est lent, bien trop lent pour Philippe Monnet. A 12h00, ce samedi, le trimaran est à ...

... 409 milles nautiques de Pointe à Pitre et progresse tout de même à 14,9 nœuds. 

A la question « alors ça avance bien ? », le navigateur éclate de rire ! Il faut dire que pour nous terriens, La Boîte à Pizza est l'un des bateaux les plus rapides de la flotte de cette Route du Rhum-La Banque Postale ce samedi. « Tout est relatif, explique Philippe, c'est tout de même infernal cette traversée de l'Atlantique dans ces petits airs. Il a fallu que je descende jusqu'à Trinidad pour chercher du vent. C'est dingue ! J'ai trouvé cette veine de vent bien loin de la route mais je ne me fais pas d'illusion, cela va encore ralentir à 200 milles de l'arrivée en Guadeloupe. » 

En mode résigné 

Des traversées de l'Atlantique, il en a quelques unes à son actif mais cette fois-ci, Philippe Monnet comme l'ensemble de ses camarades de jeu font face à des conditions exceptionnelles. « Je subis, je n'ai pas vraiment le choix stratégiquement parlant. Je vais arriver par dessous avec des vents un peu plus serrés. Cela a été dur pour les premiers mais cela va être encore plus dur pour nous derrière. J'ai rarement vu l'Atlantique aussi calme mais bon je me suis déjà fait coincer dans ces conditions. Et il n'y a qu'une chose à faire : la patience ou l'originalité pour aller chercher du vent. Pour l'originalité, je ne vois pas trop ce que je peux faire pour la fin car il y a du vent nulle part autour de la Guadeloupe. Donc, je patiente… » 

Au régime sec 

Il n'avait pas imaginé mettre autant de temps pour rallier Pointe à Pitre avec sa Boîte à Pizza mais Eole l'aura vu d'un tout autre œil. A 400 milles de la délivrance, Philippe Monnet commence à puiser dans ses réserves. « J'ai terminé mes dernières pâtes hier soir ! » C'est donc au régime : dattes, chips, oignons et olives noirs que le navigateur va terminer sa course. 

« J'ai eu un poisson volant hier, il est d'ailleurs passé à la casserole hier soir avec mes fameuses pâtes. Cela agrémente un peu, c'est sympa ! Mais le problème des poissons volants : c'est qu'ils volent et atterrissent sur le pont quand il y a du vent justement ! Donc pas de vent pas de poissons volants ! » 

On l'a bien compris, patience est bien le maître mot à bord de La Boîte à Pizza et si c'est sous un soleil éclatant et dans des températures très agréables que progressent Philippe et sa monture, c'est loin d'être les vacances ! Personne devant, deux concurrents derrière, cela ne doit pas évident de se fixer des objectifs. « Ma motivation ? J'essaye de défendre mes places derrière mais surtout on est en course et je veux arriver le plus vite possible. Si j'étais en croisière, j'en profiterai pour me baigner, pour pêcher… Là, il y a une vraie attirance vers la ligne d'arrivée… » 

L'arrivée ? Difficile encore d'établir une ETA vue l'incertitude des conditions météo. On peut toutefois espérer voir La Boîte à Pizza en début de semaine sur le ponton de la Darse à Pointe à Pitre. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter