01/09/2012


Samantha Davies - Savéol retrouve l’océan : prêt pour la grande aventure !

Ca y est. Il est prêt ! Après un mois de chantier au cours duquel Samantha Davies et son équipe technique ont entièrement passé en revue et optimisé le bateau, Savéol a retrouvé son élément à Port La Forêt, samedi 1 septembre.

Désormais, le 60 pieds de Miss Davies, unique femme engagée dans le Vendée Globe 2012, est en configuration pour le tour du monde. Le compte à rebours est lancé. 

Un gros chantier 

Erwan Lemeilleur, boat captain de Sam Davies et responsable technique de l’équipe Savéol passe en revue la (grosse) job list : « D’abord un check général du bateau : de l’accastillage aux systèmes hydrauliques en passant par la structure, chaque poste a été passé en revue. Beaucoup d’évolutions ont été apportées mais le gros morceau c’était la pose d’une nouvelle quille, un élément clé du bateau. » 

Conçue par Mer Forte (le cabinet d’études de M. Desjoyeaux), cette quille est une pièce unique : « pleine et inoxydable, coulée et forgée en Allemagne puis usinée chez ThyssenKrup Materials France au Mans, une entreprise spécialisée dans la fabrication de pièces ultra techniques comme des trains d’atterrissage d’avion. Donc habituée aux cahiers des charges exigeants ! » 

Faite à partir d’un bloc parallélépipède puis taillée, elle est plus lourde qu’un modèle carbone ou mécano-soudé classique mais offre un profil, une fiabilité et une longévité très supérieurs. Un atout capital pour la sécurité de Sam. Pour compenser ce poids (4.000 kg entre le bulbe et le voile) et rester dans la jauge, l’équipe a dû adapter le bateau notamment en condamnant des ballasts. Le mois d’août a été consacré à la finition du profil du voile par les parties composites. Au total, 6 mois de travail entre la conception et le quillage ! 

Autre optimisation : l’ergonomie de la cellule de vie. L’objectif : faciliter la vie de Sam pendant ses 3 mois en solo. Plus dépouillée, elle rend plus aisée l’opération fastidieuse du matossage*. « On a changé la disposition de la cuisine et profité pour lui refaire les aménagements intérieurs ». Autre chantier : « réparer, changer les pièces cassées ou usées dans le composite et l’accastillage » mais aussi apporter des petits plus. « Poser une marche amovible face au roof, rallonger les barres, changer les chariots du mât pour fluidifier les manœuvres et réduire la charge de la grand-voile… toutes ces adaptations seront bien utiles à Sam pour manier ce bateau physique et puissant et ce, malgré son petit gabarit. 

Course contre la montre 

Mise à l’eau, test de retournement du bateau, formation médicale, stages IMOCA, briefings sécurité, stages météo… Sam et son bateau débutent aujourd’hui une course contre la montre avant le chargement du bateau (8 octobre) puis le grand départ vers les Sables (le 18) avant le coup d’envoi du Vendée Globe, le 10 novembre. Dans l’intervalle, Samantha et son partenaire vont avaler les milles pour se familiariser avec la nouvelle physionomie du bateau. Se tester face aux autres skippers aussi lors des stages IMOCA à Port La Forêt. Une certitude : les semaines à venir seront capitales dans la préparation du duo Sam / Savéol. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter