21/03/2012


Vincent Riou - PRB remis à l’eau et prêt pour l’Europa Race !

Le Vendée Globe en ligne de mire.

Alors que le printemps pointe son nez, il est temps pour la plupart des monocoques IMOCA de sortir du chantier. PRB, après une bonne dizaine de semaines passées sous le hangar de Vincent Riou à Port La Forêt, a retrouvé aujourd’hui son élément. 

Dès le mois de janvier, Vincent et son équipe se sont tournés pleinement vers l’objectif de cette année 2012 : le Vendée Globe. Le chantier hivernal devait donc favoriser l’optimisation du monocoque vendéen en vue de la course en solitaire. Le skipper a choisi d’effectuer plusieurs modifications pour gagner en confort, en sécurité et en efficacité lors de la navigation en solo. L’ergonomie du cockpit a notamment été repensée. Certaines idées ont germé dans la tête de Vincent au cours des nombreuses navigations en course et en entraînement effectuées depuis la mise à l’eau du 60’ (le 21-03-2012). Poste de veille avec dossier, cale-pied ergonomique, table à cartes orientable… Voici quelques-unes des « retouches » apportées au plan VPLP/Verdier. Un hydrogénérateur a également été intégré sur la jupe à l'arrière du bateau. L’objectif ? Compléter la production d'énergie du bord. Par ailleurs, une nouvelle antenne répondant aux attentes de l’organisation du Vendée Globe permettra à Vincent d’assurer un maximum d’envoi d’images pendant la course. Le « PRB » mis à l’eau aujourd’hui est donc quasiment le même qui sera amarré à Port Olona dans quelques mois. 

L’Europa Race en guise d’échauffement 

Mais avant de retrouver le ponton des Sables d’Olonne, Vincent va enchaîner les navigations en entraînement (4 stages et deux séances offshore sont prévus par le Pôle Finistère Course au Large !) et en course. Ainsi, PRB s’alignera au départ le 5 mai prochain de l’Europa Race. La course qui a bien failli être annulée pour des raisons politiques, est finalement maintenue. Ils sont huit bateaux à avoir confirmé leur participation à ce jour. La régate qui débutera par deux étapes en équipage (Istanbul / Barcelone puis Barcelone/Lisbonne) s’achèvera par un long parcours en solo de plus de 2.500 milles menant la flotte des côtes portugaises à La Rochelle en passant par les Açores et le Fastnet ! L’épreuve est donc parfaite pour affronter une nouvelle fois les meilleurs IMOCA avant le grand rendez-vous de la fin d’année. Pour Vincent en tous cas, pas question de rater cette occasion ! Le 10 avril, il se mettra donc en route vers Cadiz en solitaire pour un parcours d’entraînement qui constituera la première partie du convoyage vers la Turquie. Afin de mettre toutes les chances de son côté dans l'Europa Race, le marin de Loctudy, qui ne connaît pas Istanbul et la navigation dans le Bosphore, s’est entouré d’un figariste qui a fait ses preuves dans ces eaux en remportant deux fois la Cap Istanbul : Nicolas Bérenger. Hugues Destremau, co-équipier de Vincent pour la Jacques Vabre, retrouvera le monocoque pour la première étape. Vincent a aussi voulu intégrer dans son équipage et pour les deux étapes un jeune figariste de talent : Yoann Richomme. Par ailleurs, trois membres de l’équipe technique de PRB compléteront la liste des équipiers : Pierre-Louis Pillot sur la première étape, Gaël Le Cleac’h et Pascal Dourlen sur la seconde. 

Interview de Vincent Riou : 

« Maintenant que le bateau est à l’eau, les choses vont s’enchaîner pour nous. Dès la semaine prochaine, nous faisons des opérations de RP à Port Laf puis nous enchaînons sur un stage avant de mettre le cap sur Cadiz. La saison sera belle et bien partie. C’est super de pouvoir participer à l’Europa Race même si nous n'avons eu la confirmation du maintien de la course que très tardivement. Cela n’est pas forcément facile à gérer car c’est une année importante, tout est millimétré. Le format de cette course est parfait en vue du Vendée Globe car c’est évident que l’objectif principal est bien là. Sur le papier, nous avons une grosse préparation prévue avant le mois de novembre entre les stages d’entraînement, les parcours offshore et l’Europa Race. C’est assez ambitieux, je ne crois pas avoir eu un programme aussi dense avant mes Vendée Globe précédents. Mais c’est motivant et je suis sûr que de notre côté, nous arriverons à le tenir. » 

Europa Race : http://www.europarace.com/fr/ 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter