20/05/2012


Vincent Riou - Premières heures de course : sur la tranche !

Partis hier de Barcelone à 16h, les 60’ viennent de passer en ce milieu de journée le Cap Nao, pointe qui forme le goulet d’étranglement entre Ibiza et la côte Espagnole.

Les premières heures de course ont été conformes aux prévisions, c’est-à-dire assez usantes pour les équipages. 

En passant près d’un minimum dépressionnaire cette nuit, Vincent Riou et ses quatre équipiers ont dû gérer un vent instable et une mer formée. Sur PRB, Gaël Le Cleac’h décrivait ce matin l’ambiance à la vacation : « Nous sommes un peu penchés, voire même sur la tranche ! Nous avons entre 25 et 28 nœuds de vent. L’ambiance est humide mais le soleil est là ! ». La vie à bord s’organise et dans les conditions rencontrées depuis le départ, il est plus aisé d’être nombreux à la manœuvre. Une bonne partie des voiles y est passée cette nuit. Affaler, renvoyer, ré-affaler, changer de nouveau de voile et matosser…. Ces efforts cumulés à un bon choix stratégique ont payé car PRB, partis au large cette nuit tout comme Virbac Paprec est 2ème au classement de 11h30 à 15.6 milles de Jean Pierre Dick. Le monocoque vendéen devance Macif de 16.7 milles. En début d’après-midi, le vent avait molli légèrement et s’était stabilisé autour des 20 nœuds de nord Ouest. PRB était encore au reaching avant de passer rapidement au près serré. En gagnant au Sud, le monocoque vendéen pourrait voir le vent se renforcer la nuit prochaine et il faut compter au moins 36 heures avant que la flotte ne gère le prochain gros passage à niveau, Gibraltar. 

Vincent Riou :

« Tout va bien. Nous sommes un peu derrière Virbac Paprec car il était mieux que nous hier soir. Il a réussi à creuser. Mais nous avons quand même pas mal navigué. Les autres sont allés à terre. Maintenant, le vent est établi. Nous avons 20 nœuds. A priori, l’avance que l’on a sur les autres va nous être favorable pour la suite. On devrait avoir entre 15 et 22 nœuds toute la journée. » 

Gaël Le Cleac’h à la vacation :

« Nous sommes un peu penchés, voire même sur la tranche ! Nous avons entre 25 et 28 nœuds de vent. L’ambiance est humide mais le soleil est là ! A la tombée de la nuit, nous avons choisi de nous décaler au large pour passer le petit minimum dépressionnaire. Cela ne s’est pas fait tout seul ! On ne s’est pas ennuyé ! Dans ces moments-là, nous sommes bien contents d‘être 5 à bord. Il faut du personnel à la manœuvre. Nous n’étions pas certaines à 100% de notre coup au large d’autant que nous avions perdu de vu Jean Pierre Dick. On se demandait un peu où il était. Le classement de ce matin nous a rassurés mais il s’est échappé par un trou de souris. » 

Classement de 11h30 :
1 – Virbac Paprec (Jean Pierre Dick)
2 – PRB (Vincent Riou ) à 15.6 milles
3 – Macif (François Gabart) à 32.3 milles
4 – Banque Populaire (ArmelLe Cleac’h) à 37.3 milles
5 – Cheminées Poujoulat (Bernard Stamm) 51.4 milles
6 – Acciona 100% Ecopowered (Javier Sanso) à 61.2 milles
7 – Groupe Bel (Kito de Pavant) 71.1 milles 

Quelques repères :
Le parcours :
Etape 1 : Barcelone (Espagne) / Cascais (Portugal) : en équipage de cinq personnes, départ samedi 19 à 16h00, arrivée estimée entre le 22 et 23 mai
Etape 2 : Cascais (Portugal) / La Rochelle : en solitaire, départ le samedi 26 mai à 13h00, arrivée estimée entre le 5 et 6 juin 

Les inscrits :
ACCIONA : Javier Sanso (Espagne)
BANQUE POPULAIRE : Armel Le Cléac’h
CHEMINÉE POUJOULAT : Bernard Stamm
GROUPE BEL: Kito de Pavant
MACIF : François Gabart
PRB : Vincent Riou
VIRBAC PAPREC : Jean Pierre Dick 

Composition de l’équipage :
Vincent Riou (skipper)
Gaël Le Cléac’h
Pierre-Louis Pillot
Pascal Dourlen
Yoann Richomme 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter