26/05/2012


Vincent Riou - Top départ de la deuxième étape de l’Europa Warm Up

Mercredi dernier, pour la première étape de l’Europa Warm Up, PRB arrivait 3ème à Cascais à 6 minutes du vainqueur Jean-Pierre Dick et à seulement 53 secondes de François Gabart, 2ème. Disputée en équipage, cette manche s’est jouée constamment au contact

... et a prouvé s’il en était encore besoin, que les bateaux sont particulièrement proches en performance. La deuxième étape pour laquelle les 7 monocoques se sont élancés à 17h00 (vent de nord Ouest pour 15-16 nœuds) aujourd’hui devrait de nouveau leur permettre de démontrer toute leur vélocité mais cette fois, c’est en solo que les hommes vont se battre. 

Vincent Riou, qui a profité de ces trois petits jours d’escale à Cascais pour se reposer, aborde ce long parcours jusque La Rochelle avec envie. D’abord parce que ces 60’ sont avant tout fait pour le solitaire mais aussi parce qu’il a une petite revanche à prendre pour oublier cette 3ème place au Portugal après avoir mené une bonne partie de la course… Les conditions météo attendues pour ces 2 300 milles (la flotte passera par Les Açores avant d’aller virer le Fastnet puis redescendre vers La Rochelle) vont lui permettre d’utiliser toute la garde-robe de son PRB et de tester le bateau une dernière fois en course et seul à bord avant le Vendée Globe. Car c’est bien là l’intérêt de cette Europa Warm Up ! Même si le coefficient de cette deuxième étape reste le même que la première (coefficient 1), cette deuxième manche a une valeur intrinsèque bien supérieure ! Le résultat sera d’autant plus intéressant que parmi les 7 monocoques engagés figurent une bonne partie des favoris pour le Tour du Monde en Solitaire et sans escale. Cette bagarre entre Cascais et La Rochelle sera donc à observer à la loupe ! Et cela dès les premières heures de course… Les 7 skippers vont en effet débuter la régate par une dorsale anticyclonique. « Beaucoup de choses vont se jouer avant lundi matin. Je ne dis pas que la course sera terminée mais en tout cas, les premières heures risquent d’être assez déterminantes. Il y a pas mal d’aléatoire dans cette dorsale mais ce qui est sûr, c’est qu’il est préférable de la passer dans son Sud pour être mieux positionné ensuite pour le vent de Sud Ouest. Le problème, c’est qu’elle sera aussi beaucoup plus épaisse à cet endroit et donc plus longue à traverser… Il va falloir trouver les bonnes solutions » racontait Vincent juste avant de larguer les amarres. Après les Açores, PRB retrouvera ses allures préférées au portant. Place aux grandes voiles et à la vitesse, juste de quoi faire le bonheur du monocoque vendéen et de son skipper ! 

Vincent avant de quitter le ponton :

« Nous commençons par traverser une dorsale anticyclonique positionnée pile poil sur la route pour les Açores ! Une fois la dorsale passée, nous serons au près dans du vent de Sud Ouest à l’avant d’une perturbation pour finir l’arrivée sur les Açores. Ensuite, on montera vers le Fastnet au portant. Beaucoup de choses vont se jouer avant lundi matin. Je ne dis pas que la course sera terminée mais en tout cas, les premières heures risquent d’être assez déterminantes. Il y a pas mal d’aléatoire dans cette dorsale mais ce qui est sûr, c’est qu’il est préférable de la passer dans son Sud pour être mieux positionné ensuite pour le vent de Sud Ouest. Le problème, c’est qu’elle sera aussi beaucoup plus épaisse à cet endroit et donc plus longue à traverser…. Il va falloir trouver les bonnes solutions. Globalement, sur cette étape, on aura plus de vent que sur la première mais ce sera moins pénible. On va faire 300 à 400 milles de près pour aller aux Açores mais sinon, nous aurons plutôt des conditions rapides. Nous n’avions pas beaucoup de bricoles à faire suite à la première étape. Nous avons bien pris le temps de préparer le bateau pour que je sois en confiance et puis je me suis aussi bien reposé. C’est vrai que depuis le départ en convoyage de Port La Forêt, ça commence à faire des heures de navigation mais nous sommes tous au même niveau là-dessus ! » 

Rappel du résultat de la première étape :
1 - Virbac-Paprec / Jean-Pierre Dick
2 – MACIF / François Gabart
3 – PRB / Vincent Riou
4 - Banque Populaire / Armel Le Cléac'h
5 - Cheminées Poujoulat / Bernard Stamm
6 - Groupe Bel / Kito de Pavant
7 - ACCIONA 100% EcoPowered / Javier Sansó 

Quelques repères :
Le parcours :
Etape 1 : Barcelone (Espagne) / Cascais (Portugal) : en équipage de cinq personnes, départ samedi 19 à 16h00, arrivée estimée entre le 22 et 23 mai
Etape 2 : Cascais (Portugal) / La Rochelle : en solitaire, départ le samedi 26 mai à 13h00, arrivée estimée entre le 5 et 6 juin 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter