01/10/2012


Golden Oldies Multihulls - Sweet, un native sauvé des griffes du cyclone

Automne 2011 : Un cyclone drosse le plan Newick de 36’ sur la plage de Cumberland (île de St Vincent). Le bateau est considéré comme perdu : étrave cassée, bras et flotteur tribord explosés, voie d’eau sur la coque centrale.

Février 2012 : Claude Martin croise la route de l’épave à l’occasion d’une escale. Il veut sauver Sweet, mais ne dispose pas d’un gros budget et encore moins de compétences en bois époxy. Le garçon est débrouillard et très motivé, il contacte l’association qui le conforte dans l’intérêt du trimaran et l’oriente sur Alain Borsotti (membre de la commission restaurations). 2 jours de stage plus tard Claude a une vision de son chantier et saura éviter les erreurs graves… Il est gonflé à bloc !
 

Mail de Juillet 2012 : Après avoir racheté l'épave, je reviens un mois plus tard avec des amis (Jean-Pierre Lemaire, Anne Caseneuve, Christophe Houdet) pour l'équiper  

d'un safran de fortune et d'un moteur H/B ; mât et voiles chargés sur le pont avec les morceaux du flotteur cassé, nous convoyons le Native avec Jean-Pierre jusqu'aux Saintes… 160 milles, 47h dont 32h de navigation. Le trimaran est sorti de l'eau à Marie-Galante où il restera sur le parking du port de Grand-Bourg jusqu'à mon retour en novembre 2011. J’obtiens l'autorisation de la mairie de Saint Louis d’installer mon chantier sur un terrain vague de la commune et, en décembre je fais convoyer le bateau par la route sur un camion, aidé et dirigé par Ronan Le Noach rencontré sur place. Nous commençons les travaux fin décembre et le bateau, désormais appelé "Mi Lobi", est mis à l'eau le 5 mai !  

Les conditions de travail n’ont pas été faciles, (difficultés à trouver les matériaux, notamment le CP marine, manque de logistique à Marie-Galante), des heures et des heures de ponçage, beaucoup de stress, mais finalement tout s'est bien passé et le bateau est réussi, il est superbe ! Je tiens à dire que je n'aurais pas pu réaliser ce projet dans ces conditions ailleurs qu'à Marie-Galante où les gens ont été super avec moi et m'ont soutenu jusqu'au bout, je remercie particulièrement Ronan Le Noach, qui m'a apporté ses énormes compétences et sans qui je n'aurais pas pu aboutir. Je me tiens à disposition des personnes intéressées pour plus de détails concernant les matériaux et les méthodes utilisés. 

Gordano Goose : l'internationale de la préparation peinture est à l'œuvre 

Certaines restaurations ont leur propre rythme et l’environnement externe n’a aucune influence sur elles ! Il faut dire que le premier trimaran de Nigel Irens a son caractère et qu’après plusieurs tentatives d’évasion (manquées fort heureusement ! mouillage farceur devant une plage naturiste,  

remorque éprise d’indépendance sur la cale de mise à l’eau…) et une apparition en l’état au Golden Trophy de Canet 2010, le rythme semblait marquer le pas. 

Que nenni ! Une dream team s’est spontanément reformée cet été autour d’un BBQ sur une île de la lagune de Leucate. Constituée de Bruno Fehrenbach (co-propriétaire et ex-constructeur de multicoques à travers le monde), Pierre Calmon (co-propriétaire, Franco Espagnol, il passe la moitié de sa vie entre l’Amérique du sud et la Pologne pour infuser des coques grandes comme ça !) et l’inénarrable Craig Alexander (américain, ex-propriétaire de Moxie, français de cœur depuis son mariage avec une fille du Sud). On raconte dans les tavernes locales que le travail avance et que le bateau sera aux rendez-vous du printemps. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter